Universität Bielefeld

© Universität Bielefeld

Psychotherapie-Ambulanz
der Universität Bielefeld
(PAdUB)

Vous avez fui et vous avez besoin d’une aide psychothérapeutique?

Non seulement le corps, mais aussi l’esprit d’une personne, peuvent, pour des raisons différentes, être blessés et tomber malade. C’est quelque chose de tout à fait normal qui peut toucher toutes les personnes. Certaines personnes sont par exemple très tristes, et cela pendant très longtemps, sont fortement angoissées ou soucieuses. Parfois, certaines personnes ne peuvent également plus bien dormir, et cela pendant une longue période, ou bien elles ont des pensées négatives sur tout ce qui les concerne personnellement.

En particulier, lorsque des personnes ont vécu des choses terribles (par exemple une guerre ou de la violence), leur esprit peut être alors blessé. Certaines personnes doivent sans cesse penser à ce qu’ils ont vécu de terrible ou font, la nuit, de très mauvais rêves. Parfois, des personnes ne veulent plus rien d’autre que d’être seules ou ne peuvent plus faire confiance aux autres.

Des personnes qui ont une maladie psychique ont souvent du mal à s’occuper d’elle-même et à s’occuper des autres. Elles souffrent beaucoup de leurs problèmes. Parfois, il leur est également difficile d’aller au travail ou à l’école. Elles peuvent également se retrouver dans des situations conflictuelles avec d’autres.

 

Psychothérapie chez nous

Vous pouvez, dans notre centre de consultation psychothérapeutique, obtenir une aide psychothérapeutique pour ce type de problème ou pour des difficultés similaires.

Un premier entretien nous permet de définir quels sont vos problèmes et vos besoins. Il y aura ensuite quatre autres séances au cours desquelles le psychothérapeute1 vous posera de nombreuses questions. Il souhaite comprendre précisément comment vous allez et ce que vous souhaitez changer. Il s’agit bien sûr aussi pour vous d’entrer en contact avec le psychothérapeute et de réfléchir pour savoir si vous souhaitez travailler avec lui plus longtemps. Après ces séances, la psychothérapie commence. Vous rencontrez normalement le psychothérapeute une fois par semaine et vous parlez avec lui. Il vous aide à mieux comprendre vos propres sentiments, vos pensées et vos comportements ainsi qu‘à chercher des solutions à vos problèmes. Ce qui est important, c’est de savoir que le psychothérapeute ne peut pas résoudre à lui seul vos problèmes et modifier votre vie – vous devez participer de manière active à ce travail.

Si vous pouvez parler allemand ou anglais, la psychothérapie peut se faire sans interprète. Si vous parlez une autre langue, il y aurait également un interprète présent lors de vos séances avec le psychothérapeute afin de faciliter la compréhension.

Avec un psychothérapeute (et un interprète), on peut parler de tout. Ils n’ont pas le droit de raconter à d’autres ce que vous leur avez dit. C’est ce que l’on appelle le «secret professionnel». Aucune information ne peut être communiquée sans votre consentement aux administrations, aux médecins, aux membres de la famille, aux amis et autres personnes.

Nous pouvons vous proposer un premier entretien et une psychothérapie si le Jugendamt (service d’aide sociale à l’enfance), le Sozialamt (services sociaux) ou la Krankenkasse (caisse de maladie) prennent en charge les frais y afférent. Il faut en convenir avant le premier rendez-vous. Lorsque la prise en charge des frais est assurée, nous pouvons le plus souvent organiser rapidement un premier entretien. Mais, en raison du nombre important de demandes, cela peut durer un peu avant que vous puissiez commencer une psychothérapie.

 

Si vous avez des questions ou souhaitez avoir un rendez-vous pour un premier entretien, vous pouvez volontiers nous écrire un mail ou appeler notre secrétariat :

Tél.: 0521/1062606

Email: psychotherapie-ambulanz@uni-bielefeld.de

 

C’est avec plaisir que nous attendons votre appel ou votre mail !

 

1.Les psychothérapeutes et les interprètes peuvent être tout aussi bien des hommes que des femmes ; nous n’utilisons ici que la forme masculine pour une meilleure lisibilité du texte.